Home / Actualités / 2 ans fermes pour un promoteur faussaire: Les mesures d’assainissement de Atanasso portent enfin leur fruit

2 ans fermes pour un promoteur faussaire: Les mesures d’assainissement de Atanasso portent enfin leur fruit

Un promoteur d’établissement supérieur privé est tombé dans les mailles des filets de la justice. Arrêté puis déposé en prison pour 24mois, il est accusé d’avoir fait usage de fausse signature.

Déjà quelques semaines pour les réformes et mesures d’assainissement du ministre Atanasso dans le domaine de l’enseignement supérieur et des têtes tombent. Taise Daniel, un promoteur d’établissement n’est plus libre de ses mouvements. Il a ouvert clandestinement un établissement supérieur privé et en 6mois délivre déjà des parchemins à ses étudiants. Une situation qui naturellement va à l’encontre des dispositions légales prises par la Ministre de l’enseignement supérieur. Le mis en cause a reconnu avoir falsifié la signature dun autre promoteur et a délivré plus de 15 faux diplômes. Epinglé, il a reconnu les faits. Et comme il est de coutume ces derniers temps, la justice sen est saisie du dossier. La Ministre Marie Odile Atanasso, intransigeante sur ces cas de manipulations, la livré pour que la justice fasse son travail. Ce qui fut fait hier, jeudi 9 août 2018, où Taise Daniel a écopé de 24 mois ferme d’emprisonnement plus 100000Fcfa d’amende et de 3millions de dommages et intérêts. Cette situation rappelle encore aux promoteurs indélicats de se mettre dans les rangs de la légalité. Les temps des légèretés et des publicités mensongères dans le domaine de l’enseignement supérieur sont révolues.

A propos Journallindependant1

Check Also

Assainissement du secteur de l’enseignement supérieur Les promoteurs encouragent Talon et Attanasso à publier la liste des écoles agréées (ils invitent le Chef de l’Etat à refuser toute politisation et magouille).

Le travail de la commission mise sur pied par le ministre Marie Odile Attanasso sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *