Home / Politique / Après le vote historique de la levée d’immunité parlementaire à Atao, Djènontin et Bako L’Assemblée nationale ne sera plus un refuge pour les criminels économiques

Après le vote historique de la levée d’immunité parlementaire à Atao, Djènontin et Bako L’Assemblée nationale ne sera plus un refuge pour les criminels économiques

C’est déjà connu de tous ! Depuis quelques heures, Atao Hinnouho, Idrissou Bako et Valentin Djènontin, tous des caciques du régime précédent et députés à l’assemblée nationale, ne bénéficie plus de l’immunité parlementaire. Une décision de leurs pairs qui ouvre la boite de pandore qu’est l’hémicycle. Désormais, le parlement pourra ne sera plus un refuge pour des gangsters en plaque officielle.
Ca y est ! C’est fini, être député au Bénin n’est plus un mythe. Cette casquette qui autrefois permettait de commettre des délits et s’enfuir au Parlement a été descendue par les députés eux même. Par un vote historique effectué en début de semaine, ils ont démystifié l’Assemblée nationale. Pour l’observateur averti de la vie politique au Bénin c’est un tournant heureux car les acteurs politiques doivent craindre désormais le bien public. Il ne serait plus aisé de voler les deniers publics pour espérer se réfugier à l’Assemblée nationale. Idrissou Bako, Valentin Djènontin et Atao Hinnouho, ont donné l’exemple pour l’histoire. Après avoir détourné les deniers publics pour certains et tricher avec les fiscs pour les autres, ils sont appelés aujourd’hui, à s’expliquer devant la justice. Ce qui fait d’eux des justiciables et non des intouchables comme les béninois l’ont vécu pendant plus de deux décennies. Patrice Talon et la majorité des députés, affichent un autre Bénin. La lutte contre la corruption est implacable et il est un constat que le Président de la République tient à la reddition des comptes. Que l’on soit de la mouvance ou de l’opposition, désormais il faut respecter le bien public, car il n’y a plus d’issue pour les criminels économiques. L’Assemblée nationale n’est plus un refuge. Il faut se mettre dans les rangs.

A propos Journallindependant1

Check Also

Vers la règlementation de la grève au Bénin

Les députés membres de la commission des lois ont adopté, ce mercredi 29 août 2018, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *