Home / Politique / Audience au palais des gouverneurs à Porto-Novo Houngbédji échange avec le garde des sceaux Sévérin Quenum

Audience au palais des gouverneurs à Porto-Novo Houngbédji échange avec le garde des sceaux Sévérin Quenum

Fidèle KENOU
Le tout nouveau Garde des Sceaux, ministre de la justice béninois, a été reçu en audience dans la matinée du jeudi 05 juillet 2018, par le président de l’Assemblée nationale, en son cabinet au palais des gouverneurs à Porto-Novo. Cest en marge des travaux de la séance plénière des députés, consacrée à l’examen de la proposition de loi portant amendement de la constitution du 11 décembre 1990. Une visite protocolaire, qui aura permis à Me. Sévérin Quenum de remercier et de féliciter le président Houngbédji ainsi que l’ensemble des députés pour leur accompagnement aux différentes réformes initiées par le président Talon et son gouvernement.
Encadré
Déclaration du ministre de la Justice et de la législation, garde des sceaux, Me Sévérin Quenum à sa sortie daudience
« Je sors dune audience avec le président de lAssemblée nationale, la deuxième personnalité de lEtat. Cest une visite protocolaire, mais assez instructive, parce que jen sors heureux et rassuré. Heureux, parce que le président de lAssemblée nationale, ma assuré de sa disponibilité et de sa bienveillance. Rassuré, parce que jai pu noter, avec beaucoup de bonheur, quil partage la vision du chef de lEtat et du gouvernement, pour ce qui concerne les grandes réformes qui permettent de moderniser notre Etat, de le rendre plus démocratique. Cette vision commune se construit aussi bien au gouvernement quà lAssemblée nationale. Jai pu apprécier nétant même pas encore au gouvernement, lexcellente qualité des relations, très harmonieuses, quil y a aujourdhui entre lAssemblée nationale, ayant à sa tête, le président Adrien Houngbédji, un homme de grande qualité, un homme dEtat et pour ce qui est de la conduite des modalités daboutissement de ces réformes. Vous le savez peut être, notre Assemblée nationale est tenue pour être lune des plus studieuses de lAfrique au sud du Sahara, en terme de productions et en terme également de qualité des lois qui y sont votées. Aujourdhui, cest de grands chantiers qui souvrent au parlement avec la réforme du code électoral, la réforme de la charte des partis politiques, qui commandent une révision constitutionnelle préalable. Il est donc de bon ton également, quà louverture de ces chantiers, que jaille saluer le président de lAssemblée nationale et massurer de la convergence de vue entre le gouvernement et lAssemblée nationale. Voyez-vous, notre pays semble être un pays difficile, lorsquil sagit de la question de la réforme et de la révision constitutionnelle, qui est tenue comme étant une question sensible. Je crois quil est temps, que nous nous guérissions de nos peurs, de nos suspicions légitimes, même de nos suspicions réciproques pour aller de lavant, et entreprendre courageusement les réformes qui permettent lavènement dun Etat de droit, démocratique et moderne. A linstant où je vais rencontrer la plupart des députés pour la première fois, je men voudrais de ne pas saluer également le travail quils font et puis espérer que, comme le président ma assuré, que jaurai une oreille aussi attentive que mon prédécesseur, avec qui ils avaient entretenus de très bonnes relations ».
Propos recueillis par Fidèle KENOU

A propos Journallindependant1

Check Also

Vers la règlementation de la grève au Bénin

Les députés membres de la commission des lois ont adopté, ce mercredi 29 août 2018, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *