Home / Société / Education sexuelle dans les programmes scolaires Le Ministre Kakpo et l’Apessa lancent la phase expérimentale au Ceg Sègbèya

Education sexuelle dans les programmes scolaires Le Ministre Kakpo et l’Apessa lancent la phase expérimentale au Ceg Sègbèya

Face aux statistiques effrayantes des grossesses en milieu scolaire, le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Mahougnon KAKPO, reste très catégorique. Le jeudi 07 juin dernier, il a lancé en compagnie de son homologue de la famille, Bintou Adam Taro, la phase expérimentale des outils qui permettront d’éradiquer les cas de grossesse en milieu scolaire. Un projet conduit par l’Ong Apessa.
L’hyperactivité du Ministre Mahougnon Kakpo l’ a conduit le jeudi dernier au Ceg Sègbèya à Akpakpa. Il y était pour le lancement officiel des outils d’expérimentation pour l’éducation sexuelle dans les programmes scolaires. En compagnie de la ministre des affaires sociale, Adam Taro, du préfet de Cotonou, de l’ambassadeur du Royaume des Pays Bas, du maire de Cotonou et de la Présidente de l’Ong Apessa, il a lance l’outil qui, dans les tout prochains jours permettra d’éradiquer progressivement le cas de grossesse dans les établissements secondaires en république du Bénin. Conduit par l’ONG APESSA et finance par le royaume des Pays-Bas, ce projet reste crucial pour le maintien de filles à l’école et l’abus observé depuis quelques années dans les rangs des enseignants. L’ambassadeur des Pays- Bas dans son allocution a décerné un satisfecit au gouvernement notamment au ministre de l’enseignement secondaire pour son dynamisme. « L’accès à l’éducation de la sexualité en milieu scolaire est un véritable acte crucial pour le développement d’un pays. Toute les fois quand il s’agira de la santé et reproduction le royaume des Pays-Bas sera toujours disponible à accompagner le Bénin dans cette lutte. » A déclaré l’ambassadeur des Pays- Bas près du Bénin. Pour le ministre mahugnon Kakpo, le temps est donc venu pour éradiquer ce phénomène qui gangrène notre système éducatif. Selon lui, si l’école est malade c’est une nation qui est malade « Ne nous pouvons plus accepter cette situation qui met en mal l’éducation de nos jeunes filles, c’est pour cela que des approches ont été élaboré grâce au soutien des pays- Bas pour éradiquer progressivement ce fléau » A-t-il laissé entendre. Le ministre à rappeler ensuite qu’au début de l’année 2018-2019 les concepts seront introduit dans les programmes d’enseignement afin de permettre aux acteurs de sensibiliser les jeunes filles sur ce phénomène. Il a rappelé pour finir que le gouvernement a pris certaines décisions pour punir les auteurs de ces actes. Comme décision majeure, les enseignants APE, ET ACE qui enceinterais une jeune élève coure une suspension, une radiation de la fonction publique et un salaire qui sera définitivement coupé. Pour les vacataires ils seront purs et simplement écarté de l’enseignement. C’est sur ces mots de fermeté que le ministre a procédé officiellement au lancement de l’outil qui prend effet dès la rentrée prochaine.

A propos Journallindependant1

Check Also

Présentation statutaire sur l’état du Club Lion Cotonou Orchidée: Le Pdt Soumaila Yessoufou et son bureau reçoivent les satisfécits du PR Blaise Ayivi et du PZ Barthélémy Dossou (De sages conseils prodigués pour plus de performances au profit de la communauté)

Les membres du lions Club Cotonou Orchidée ont reçu le vendredi 08 sept dernier, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *