Home / Actualités / Invité sur l’émission cartes sur table de la Radio océan FM : le DC/ MESTFP, Charles Codjia, invite les syndicalistes au dialogue permanent.

Invité sur l’émission cartes sur table de la Radio océan FM : le DC/ MESTFP, Charles Codjia, invite les syndicalistes au dialogue permanent.

Le directeur du cabinet du ministère des Enseignements secondaires, de la technique et de la formation professionnelle a été invité à l’émission ” Cartes sur table ” de la chaîne de radiodiffusion Océan FM ce dimanche 21 janvier 2018. Durant les 90 minutes de ce grand oral, Charles Maximin Codjia a abordé quelques sujets de ce département ministériel dirigé par Mahougnon Kakpo.
Invité à se prononcer sur la dernière décision de la Cour Constitutionnelle qui estime que l’Assemblée nationale a méconnu la constitution du 11 Décembre 1990 en retirant le droit de grève à certaines catégories de fonctionnaires, M. Codjia répondra en deux mots : « sans commentaire ». Mais il ajoute que cette décision reconnait, par exemple aux agents de santé, le droit de laisser mourir les malades.
Pas moins de 10 ans après sa nomination à la fin du mois d’octobre de l’année passée. Le ministre Mahoungnon Kakpo est un homme qui veut aller vite dans les réformes de ce ministère stratégique.
S’il est vrai que les jugements sont souvent accueillis avec l’obsolescence, les dernières décisions de l’ancien directeur des examens et concours sont très loin de faire l’unanimité. La décision la plus décriée, selon plusieurs enquêtes d’opinion, est celle relative à la manière dont les enseignants s’habiller.
Pour l’invité, c’est après une analyse minutieuse de l’aspect vestimentaire des enseignants que cet arrêté a été pris. Selon les constats, ils s’habillent pour la plupart de manière inappropriée. Même si dans le monde enseignant on semble plus ou moins d’accord avec ce constat, on avance que la faiblesse du salaire ne laisse pas le choix. Pour l’application effective de cet arrêté, les enseignants réclament une prime d’habillement.
En ce qui concerne l’interdiction d’usage du téléphone portable dans les collèges publics du pays, M. Codjia affirme que c’est une décision salutaire et que l’incidence sur la qualité de l’enseignement ne sera pas négligeable. Il dit ne pas comprendre l’attitude de ceux qui fustigent cette décision. « Ce sont les mêmes enseignants qui interviennent dans le public et dans le privé. Mais au niveau du privé, cette décision est appliquée avec succès par la quasi-totalité des collèges ; et les enseignants s’y conforment. Ce qui est appliqué dans le privé peut l’être dans le public » a-t-il déclaré avant d’inviter les uns et les autres au travail bien fait.
De façon générale, l’invité s’est dit très satisfait du ministre Kakpo Mahoungnon.
Même s’il reconnait qu’il a été dans la grève récente, il a particulièrement apprécié le travail des inspecteurs pédagogiques. Pour lui, Kakpo Mahoungnon est l’homme qu’il fallait à la tête de ce ministère, a lancé, pour finir, son directeur de cabinet

A propos Journallindependant1

Check Also

LA UNE DU JEUDI 29 NOVEMBRE 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *