Home / Politique / Justice: Korogoné condamné à 12 mois ferme avec 3 millions d’amende

Justice: Korogoné condamné à 12 mois ferme avec 3 millions d’amende

Suite à sa comparution ce mardi 02 octobre 2018 devant le juge du flagrant délit, le coordonnateur de l’initiative de Nikki est condamné à 12 mois d’emprisonnement ferme et 3 millions d’amende. Il a comparu pour « des faits d’incitation à la haine et à la violence, incitation à la rébellion, injures avec motivation raciste diffusés sur les réseaux sociaux ». Des infractions prévues et punies par la loi portant Code du numérique en République du Bénin.
Le Porte-parole de l’Initiative de Nikki, Sabi Korogoné, est désormais fixé sur son sort. Au terme de sa comparution devant le tribunal du flagrant délit , il est condamné à 12 mois d’emprisonnement ferme et d’une amende de 3 millions de FCFA. Il a été auteur « des faits d’incitation à la haine et à la violence, incitation à la rébellion, injures avec une motivation raciste diffusés sur les réseaux sociaux››. Sabi Korogoné est puni conformément à l’article 551 du code du numérique qui dispose que : « Quiconque profère, intentionnellement, une insulte publique par le biais d’un système informatique envers une personne en raison de son appartenance à un groupe qui se caractérise par la race, la couleur, l’ascendance ou l’origine nationale ou ethnique, ou la religion ou l’opinion politique dans la mesure où cette appartenance sert de prétexte à l’un ou l’autre de ces éléments, ou un groupe de personnes qui se distingue par une de ces caractéristiques est puni d’un emprisonnement de six (06) mois à sept (07) ans et d’une amende de un million (1 000 000) à dix millions (10 000 000) de francs CFA ». Le coordonnateur de l’initiative de Nikki interpellé ce vendredi 28 septembre 2018, a été écouté par les Officiers de Police judiciaire dans les locaux de l’OCRC avant d’être gardé au commissariat central de Cotonou jusqu’à ce mardi. Rappelons donc aux uns et aux autres que le code du numérique est déjà en application. Quiconque enfreint la loi, va être simplement puni selon le code en vigueur.

A propos Journallindependant1

Check Also

Réformes Vers la mise en place du Conseil national de l’éducation

Le gouvernement réunis en session ordinaire du Conseil des ministres, ce mercredi 29 août 2018, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *