Home / Economie / Quitus fiscal et moralisation de la vie publique au Bénin: Evadés fiscaux et délinquants économiques écartés des affaires publiques

Quitus fiscal et moralisation de la vie publique au Bénin: Evadés fiscaux et délinquants économiques écartés des affaires publiques

La loi sur le nouveau code électoral a été votée la semaine dernière par les députés. Et comme l’on peut s’en douter, elle comporte plusieurs innovations au nombre desquelles, le quitus fiscal exigé à tout candidat qui désire postuler aux suffrages électoraux notamment à la présidentielle. Cette innovation salutaire vient pour une fois barrer la route aux fossoyeurs de l’économie qui viennent briguer des mandats électoraux auprès des populations. Désormais et ce grâce à la clairvoyance des députés, le parlement béninois et le Bénin n’auront plus comme dirigeant des individus douteux dotés de peu de moralité. Il va falloir être en règle avec le fisc pour prétendre aux affaires publiques au Bénin. Le vent d’assainissement insufflé par le Président Talon au travers la lutte irréversible contre la corruption a atteint l’hémicycle qui accompagne les ambitions du chef de l’Etat. Le Bénin fait lentement sa toilette pour un nouveau visage dans la gestion de la chose publique. Les prochaines joutes électorales promettent d’être intéressantes car des ambitions politiques qui naissent de tout part seront soigneusement étudiées pour permettre aux populations béninoises d’avoir de dignes représentants.

A propos Journallindependant1

Check Also

Regard sur L’actualité politique nationale: La RB apprécie les innovations du code électoral et invite à son appropriation

A travers un communiqué rendu public dans la soirée d’hier, la Renaissance du Bénin a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *