Breaking News
Home / Actualités / Soupçonné d’avoir escroqué une somme de 3 millions FCFA : Un jeune Homme a été torturé et battu à mort à la gendarmerie de Bonou.

Soupçonné d’avoir escroqué une somme de 3 millions FCFA : Un jeune Homme a été torturé et battu à mort à la gendarmerie de Bonou.

Un jeune homme torturé et battu à mort à la gendarmerie de Bonou
La commune de Bonou est encore en ébullition. Cette fois ci il ne s’agit pas de la politique. Mais d’une bavure de la gendarmerie de la commune qui aurait commis un crime. Une supposition d’escroquerie qui a débouché sur la mort d’un jeune homme.
Les populations de la commune de Bonou sont sous le choc d’une histoire banale qui a conduit à la mort. Depuis près d’une semaine, une scène macabre s’est produite à la gendarmerie de la commune. Les agents auraient battus à mort un jeune homme soupçonné d’avoir caché la somme de trois millions qu’il aurait escroqué. Ce dernier, conduit à la gendarmerie par le plaignant a été forcé d’avouer l’acte. Ce qu’il ne fit pas. Et comme il est de coutume dans les lieux détentions, les gendarmes l’auraient roué de coups. Sans avouer le forfait, le malheureux garçon a rendu l’âme et c’est ce qui a créé la colère des parents et populations de la commune. Jusqu’à ce jour, ils n’ont pas encore eu droit de la part de la gendarmerie, les raisons de la bastonnade qu’a subit le jeune homme. Ce qui naturellement laisse indigner toute une famille qui crie au scandale. Cet acte ignoble fréquent dans les gendarmeries et commissariats du pays doit être découragé. A l’heure de réformes où le gouvernement fait l’effort de rapprocher les forces de l’ordre de la population, il est inconcevable que tels actes continuent pour une mauvaise image de l’armée béninoise. Populations et parents attendent que justice soit fait dans cette situation où l’excès de zèle de la gendarmerie de Bonou a arraché la vie à un individu peut être innocent. A suivre

A propos Journallindependant1

Check Also

Devoir de vérité: Faux ! L’institut Cerco a déposé une demande d’agrément avec un dossier irrecevable

Depuis quelques jours circule sur la toile un communiqué du promoteur de l’institut Cerco. Alain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *